dans Ses pas

08 août 2018

Encore un petit tour...

Ahhhh cette période de vacances scolaires...Quand on réalise, en tant que maman de 4 enfants, que ce ne sont PAS des vacances justement! :-)

Cette année, j'aurais aimé faire les choses bien: inscrire mes ainés en colo. Et puis voilà, le temps a passé, il y a eu d'autres contraintes aussi, et finalement, la colo, je l'a fait aux 4 enfants (tu vas finir par comprendre que j'ai une passion pour tout ce qui est fait maison).

Alors j'ai bien commencé, pendant une semaine ,à sortir ma guitare, chanter des chants d'enfants avec eux, lire la bible puis discuter de ce que nous avions lu ensemble... Ouais, ouais, ouais...Et puis, au bout de...4 ou 5 jours, mon petit de presque 6 ans a commencé à râler e disant que c'était nul, que c'était long, que c'était trop compliqué... ça en a mis un coup à mon égo perfectionniste!

J'avoue, j'étais un peu dépitée de constater son manque d'entrain. J'ai même commencé à douter de sa foi d'enfant de 6 ans. C'est qu'on ne me la fait pas à moi, non mais!

ET puis, un jour, toujours pendant ces vacances, mon ptit gars m'a demandé un tour de manège. Si ça ne tenait qu'à moi, je lui aurais certainement dit oui. Mais bon, c'est pas un tour de manège que je dois offrir, c'est au moins 4! Alors c'est non. Mais il a persévéré le bougre. Et puis il m'a même dit qu'il priait pour ça, pour que Dieu lui permette de faire du manège... Non mais, quel culot... N'empêche que j'ai croisé une dame de l'église locale, que j'avais rencontré 2 ou 3 fois max avant, qui m'interpelle et me propose 4 tickets...Mon fils, trop content de voir sa prière exaucée. Et ce n'est pas le tout, durant le tour de manège, je discute avec cette charmante dame qui me dit vouloir me bénir avant de se lever, et elle me donne à nouveau des tickets pour un nouveau tour. J'aime autant vous dire que c'était les meilleurs tours de manège des enfants: ben oui, c'est toujours meilleur offert par Dieu!

Nous sommes retourné chez nous et nous avons rencontré quelques manèges depuis. A chaque fois, mon fils de presque 6 ans demande. Et ses frères et soeur lui disent de prier! Il a bien vu que ce n'est pas systématique. 

Et samedi passé, mon petit gars me saisit la main avant de retourner à la voiture, je temps pour lui de "juste regarder ce manège un petit peu". Il ne demande rien mais moi j'ai pris l'habitude alors j'anticipe par un : tu sais bien  que je ne peux pas ... mais ça ne semble pas le perturber. Je crois même qu'il ne m'a pas écouté. Il s'est simplement assis et a regardé le manège . Une dame, venant d'on ne sait où, me tend alors un ticket car sa petite fille a finalement changé d'avis et elle propose de d'offrir ce tour à mon fils. Et là...Un sourire vainqueur sur le visage de mon garçon, plus lumineux que le soleil radieux du jour! "Ben c'est normal maman, j'ai prié...". Les enfants sont formidables. Ah, mais justement les enfants. Ce jour là, je n'avais pas juste les 4. Il y avait leurs cousins et ils étaient 7. Imaginez vous sur une place d'une ville touristique bondée avec 6 enfants qui crient:vas y, prie pour nous, prie pour nous! Et de voir quelques minutes plus tard une main sortant de la cabine qui tend les tickets pour chacun. Notre Dieu est merveilleux.

Pardon Seigneur, d'avoir été si attachée à mon rituel spirituel, d'avoir douté de la foi de mon garçon. Et surtout merci de me montrer que tu es mon ami et de m'enseigner aussi par mon garçon de presque 6 ans...

Posté par les gabuliens à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 juin 2018

Bail longue durée.

Durant une étude de 1 Corinthiens, il m'est revenu un temps, juste avant que je ne sois réconciliée d'avec Dieu, où je parlais de ma vie comme d'une maison. 

A l'époque, je considérais que mon coeur était une maison dans laquelle je recevais des invités. Un peu comme la chanson "toc!toc!toc!quelqu'un frappe à ma porte" que je chantais enfant. Ainsi, lorsque le mal frappe à ma porte, je repondais:NON!NON!NON et lorsque Jésus frappait, alors je le laissais entrer. 

Enfin, "entrer" mais pas "vivre"! Certes je Le connaissais dans ma vie mais cette maison était la mienne et même, certaines pièces Lui étaient interdites. Bon, quand même, je savais que Jésus est un invité d'honneur alors je faisais l'effort de ne Le laissait voir de moi que le plus "propre", le mieux "rangé"... Je vous imagine déjà pensant que je ne devais pas bien Le connaitre si je pensais Lui cacher des choses ! Et c'est vrai, je ne Le conaissait pas personnellement. C'est un peu comme avec un super chanteur où tu connais plein de choses sur lui mais tu ne le connais pas, lui, comme une relation. 

Et puis, voilà que Jésus m'a montré qu'Il voulait voir mes pièces cachées,les endroits où je mets tout mon bazar...Et non seulement Il me demande d'ouvrir ces pièces mais en plus Il veut les nettoyer... Ah mais non, Jésus, pas toi, pas un invité d'honneur! Alors Il m'a raconté qui Il est vraiment, Il m'a redis tout ce qu'Il a déjà fait et Il m'a rassuré. Alors j'ai ouvert. D'abord une pièce...Puis une autre... C'était beaucoup plus joli chez moi depuis que Jésus était là! 

Mais quand même quelque chose clochait parce que je continuais à vivre avec Jésus mais sans vivre avec Lui. Comme de la colocation. 

Il s'est passé quelque chose d'étrange, j'ai pris goût à Sa présence. Et puis, un peu comme avec un bon ami, j'ai cherché à passé plus de temps avec Lui. Et même ce que j'aimais par dessus tout faire avant (mes passions), si Lui n'y était pas, ça ne m'interessait plus trop. Ou si je sentais qu'Il ne s'associais pas à moi, qu'Il n'aimait pas ce que je faisais,j'étais mal à l'aise.

Et, encore plus étrange, un jour, en feuilletant la Bible, en feuilletant 1 corinthiens, j'ai trouvé l'acte de propriété de là où je vis, de ma maison, de mon coeur, de mon corps. En fait, j'ai jamais été propriétaire. Je suis seulement locataire. Et tu sais qui c'est le propriétaire? C'est le père de mon colocataire. Du coup, c'est Lui le propriétaire!!!! Et il est tellement gentil, tellement patient, qu'Il m'a laissé le temps d'apprendre à Le connaitre, de découvrir par moi même les mensonges dans lesquels je vivais, les mensonges que je croyais. Il ne m'a jamais rien imposait. Il n'a fait que me proposer des choses.

Oui, ma vie ne m'appartient pas, c'est un cadeau qui m'a été fait. Mais comme tout cadeau, j'ai la possibilité d'en faire ce que je veux. 

Et bien ma volonté aujourd'hui, c'est qu'au jour de "la fin du bail", quand interviendra le grand état des lieux, mon propriètaire se réjouisse de ce que j'aurais fait de son bien. Parce que depuis qu'on se connait, Il m'a même adopté. 

"Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous?"

1 Corinthiens 3:16

"Tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu."

1 Corinthiens 3:23

Posté par les gabuliens à 12:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2018

Qui Café Quoi?

Samedi, nous avons eu la chance de retrouver de chers amis. Pour cela, nous devions faire un peu plus de 2 heures de route. Bien sûr, nous sommes partis tôt et dans la précipitation de l'organisation, les adultes n'ont pas pris le temps de petit déjeuner. Sur la route, il a rapidement été question de faire le plein de carburant et Julien s'est arrêté près d'une grande enseigne de fast food pour que j'aille nous chercher 2 cafés.

J'ai prié pour bénir les personnes que je croiserai.Je ne sais pas trop pourquoi (peut être la fatigue, une certaine ronchonnerie, peu importe...) mais ma prière s'est alors transformée en caprice: "oh Seigneur, j'aimerais tellement que ce café nous soit offert...je sais que c'est un peu bête mais Tu vois comme j'essaie de bien gérer le budget et puis, un café, c'est une dépense si superflue..."

Néanmoins je me suis vite ressaisie, comprenant que ce café serait nécessaire pour tenir le coup sur la route.

Ainsi donc, me voici en train de commander 2-cafés-allongés-à-emporter-siouplait. Mon caprice est passé et j'espère pouvoir bénir l'homme en train de me servir. J'observe ses gestes pour trouver un encouragement, je suis très concentrée même: 2 cafés de qualité, 2 biscuits, 2 touillettes, 2 sachets de sucre, le tout dans un porte gobelet qu'il me tend. Alors je lui retourne un billet pour payer. 

"mais madame, le café chez nous est offert jusqu'à midi!"

-Pardon? C'est une plaisanterie?

-Non! Vous ne le saviez pas? Et bien, cela fait un peu plus d'un an que c'est pourtant le cas... Mais vous savez quoi? J'ai ma récompense quand je vois votre air surpris."

J'ai barragouiné je ne sais quoi tentant de lui faire réaliser que juste un instant plus tôt je priais pour qu'on m'offre un café, que je n'étais pas surprise mais bénie et pour le bénir en partant.

En sortant, je riais toute seule, remerciant Dieu pour ce cadeau. Après avoir expliqué tout cela aux enfants et à Julien, nous étions unanimes: Dieu nous avait offert le café! Une chose est sûre, cette aventure lui a donné un goût incomparable!

Moralité: Dieu répond aux capricieu....NOoooN! Mais Il entend nos prières, Il veut notre bien et je crois même qu'Il m'a encouragé dans mon désir de bénir ceux qui m'entourent.

Ps: je me suis arrétée devant une agence immobilière avec une prière similaire...ça n'a pas marché !  ;-D

Posté par les gabuliens à 15:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juin 2018

Le père Abraham...

Il se passe toujours plein de choses par ici, Dieu est à l'oeuvre, mais j'oublis tellement souvent de rédiger ce qu'Il fait ou nous révèle.

Depuis peu, je me suis offerte une nouvelle Bible, interfoliée pour prendre des notes, et j'ai repris le plan de lecture qui me correspond le mieux: lire 3 chapitres par jours et 5 le dimanche. Et puis, comme j'aime bien mettre l'intonation, je la lis à Julien. Du coup, nous avons repris dans la genèse. J'aime tellement ces récits et ces personnages si imparfaits mais si aimés de Dieu. bref... Nous lisions Genèse 22, lorsque Abraham est mis à l'épreuve. J'avais déjà vu la préfiguration du Christ dans le sacrifice d'Isaac, fils "unique" d'Abraham, celui de la promesse en tout cas. Et puis là, pour la première fois, je réalise qu'Isaac lui aussi a dû porter le bois qui servirait au sacrifice... Dès la genèse, Dieu nous montre Son plan de sauvetage!

Et puis, j'ai aimé ce que j'ai découvert d'Abraham. Je me dis qu'à sa place, j'aurais négocié avec Dieu, mue par mes sentiments. Après tout, il l'avait fait pour Sodome... Mais non, là Dieu l'appelle et lui explique comment va se dérouler la journée du lendemain (Genese 22:2) et Abraham obéit. Abraham connait les promesses de Dieu sur sa vie, il se les approprie et n'en doute pas. Et puis, il connait son Dieu. Il Lui fait confiance , il est fidèle et obéissant...

Pareil quand Sarah meurt. Il ne se laisse pas diriger par son chagrin...

J'ai tellement appris aujourd'hui! Mais ce n'est pas le tout d'apprendre, il faut aussi mettre en pratique.

Il y a peu de temps, je me suis mise à l'écoute de Dieu et je Lui ai demandé de faire ce que j'aime le plus (je réfléchissais à une reconversion professionnelle, tout ça tout ça...). Ce que j'aime le plus, c'est le servir...Tout le temps...A plein temps quoi!

Alors, c'était drôle parce que Dieu m'avait mis à coeur de faire une sorte de "war room" dans la chapelle. On a donc vidé une pièce hier avec Julien. Et puis je l'ai nettoyé. Et aujourd'hui, j'avais un rendez vous à étudier la Parole avec une soeur (bon, on a plus témoigné qu'étudier en vrai cette fois ci...). Pour clore notre entretien, on a inauguré la war room. Et je suis heureuse car Dieu répond à ma prière. J'ai pû faire ce que j'aime le plus, l'écouter, Lui obéir et le servir, et il s'est manifesté à mon amie. Et toutes deux nous avons pu voir sa gloire!

Mon amie etait inquiète du fait de pleurer tout le temps dès qu'elle adore Dieu. Et Lui a révélé qu'Il est son divin potier. Si tu as fait de la poterie, tu sais que pour modifier la terre, il faut l'humidifier. Les sanglots, cette repentance, c'est ce qui humidifie la terre .Le mieux en poterie, c'est qu'en retravaillant la terre humide, on la façonne mais on enlève aussi les impuretés.Et, avec des mouvements doux, Il est en train de faire de mon amie un vase d'honneur.

merci Seigneur, parce que Tu ne changes pas. Tu es le même que du temps d'Abraham. Merci Seigneur parce que au travers de la Parole, tu nous apprends à Te connaitre, à Te reconnaitre aussi. Et Merci Seigneur, car Tu cherches des disciples confiants, fidèles et obéissants. A Toi toute la gloire.

Luc 5:11

"... Ils laissèrent tout et le suivirent."

 

Posté par les gabuliens à 00:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2018

Faille spatio temporelle

 Je suis quelque peu honteuse lorsque je vois la date du dernier message posté. Heureusement que Dieu ne nous laisse pas sans réponses comme je vous laisse sans nouvelles.

 Pour donner une actualité rapide, nous n'avons pas atteint notre objectif d'aller nous former une année à l'IBG et il s'est passé beaucoup de choses depuis 18 mois. Ce sera peut être l'objet de nouveau messages, qui sait...

 Ce qui importe est que nous servons actuellement dans une église bretonne. Julien est pasteur stagiaire et je suis membre "actif" de cette même communauté. Dieu nous apprend beaucoup au travers de ce ministère et nous encourage, surtout Julien, dans nos dons.

Pour ma part, je reste à Son écoute pour qu'Il me dirige dans un service à plein temps. J'essaie de ne pas me précipiter mais d'attendre Son temps, Ses plans. C'est délicat, dans mon tempérament, de vivre le moment présent. Ceci étant, dès que j'y déroge quelque peu , la chute est lourde et douloureuse. 

Je vais donc tenter de faire vivre ce blog de façon plus régulière afin de vous partager nos découvertes, nos avancées en Christ seul.

Vous êtes bénis!

"L'esprit de l'Eternel reposera sur lui: Esprit de sagesse et de discernement,

Esprit de conseil et de puissance,

Esprit de connaissance et de crainte de l'Eternel."

Esaïe 11:2

Posté par les gabuliens à 19:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2016

Dead line

Chers amis,
Nous approchons rapidement de notre objectif mais stagnons avec la "non-vente" de la maison.
Nous evoquions cette vente comme la dernière "porte" avant notre départ à l'IBG. Ces derniers temps, nous nous sommes remis en question, envisageant notre départ sans avoir vendu la maison comme un pas de foi ultime.
Néanmoins, nous n'étions pas dans la paix de Dieu, conscients que cette insécurité financière et matérielle serait deletaire pour tous. Meme si nous avions confiance en notre Dieu tout puissant.
Après de longues conversations avec nos parents, nous avons décidé de fixer une date butoir de compromis de vente, comme une toison de gedeon. Du fait de notre situation et des efforts engagés, nous avons fixé cette date au 5 août soit dans 10 jours.si nous n'avons pas signé de compromis de vente d'ici là, nous considérerons que la volonté de Dieu est que nous n'allions pas en Suisse pour septembre.
Pour ne pas avoir de regrets et tenter le tout pour le tout, nous avons baissé de 10% le prix de vente de la maison et nous avons l'autorisation de l'agence de la vendre par nous meme.
Nous avons retrouvé Sa paix, voulant faire Sa volonté et non la notre.
Ce message est destiné à orienter vos prières et vous tenir informé de l'évolution de notre projet.
Nous sommes reconnaissants de votre soutien dans la prière.
Que Sa volonté soit faite et que Sa gloire soit manifestée.
Nous restons attentifs à toutes réflexions ou possibilités car nous ne remettons pas en question notre appel.
Soyez bénis, dans le nom de notre Sauveur.
Ps : pouvez vous prier tout particulièrement pour nos enfants afin qu'ils vivent sereinement tous ces changements précipités.
Nous vous remettons aussi nos attitudes quelque soit la volonté de Dieu. Que nous Le glorifions de tout notre etre et de toutes nos pensées.

Posté par les gabuliens à 00:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juillet 2016

Mission

Nous avons rencontré mardi passé un couple pastoral impliqué dans l'implantation d'église. Ils sont actuellement en bretagne, sur un projet en cours, et nous ont contacté pour nous proposer de devenir équipiers.

Nous avons tous deux beaucoup apprécié la proposition car elle correspond à la vision que nous avons, tant de l'église que du ministère pastoral.

Comme vous le savez, nous avons le projet d'intégrer l'institut biblique de Genève à la rentrée prochaine. Même si nous ne savons pas de quoi demain sera fait, nous envisagions que Julien suive les 3 années de stage consécutives à l'année de certification afin d'obtenir le diplome pastoral. Cependant, ce projet d'implantation d'église n'est pas compatible avec ce cursus complet pour une question de temps. le couple pastoral nous a donc encouragé à suivre l'année de certification et ils nous proposent une collaboartion pour la rentrée 2017.Ils s'engagent à nous former à l'implantation d'église, cursus que nous n'aurons pas à l'IBG. 

Le choix est simple: suivre le cursus IBG ou bien devenir équipier?

"Quand le Seigneur de l'univers a pris une décision, qui pourra le faire échouer?"

Esaïe 14:27

Cela n'implique pas qu'un statut. En effet, les "missionnaires" doivent trouver eux même leur soutien financier. Nous savons d'ores et déjà que nous ne serions pas, même en partie, soutenus par une église ou une fédération d'église.

Nous commencions à envisager la demande de soutien conscients que peut être la vente de la maison n'aurait pas lieu assez rapidement et qu'elle ne serait pas complétement sufisante en terme d'autofinancement.

Même si nous avons jusqu'à la toussaint pour rendre notre décision concernant l'implantation d'église, nous sommes vraiment enthousiasmés par ce projet. Nous avons à coeur notre Bretagne, les bretons et le manque d'église. Nous voulons servir là où il y a des besoins. 

"Je veux louer le Seigneur pour sa loyauté, et célébrer par mes chants le nom du Dieu trés haut."

Psaumes 7:18

Vous pouvez constater que notre avenir se précise et vous l'aurez compris, nous vous proposons de participer à cette mission. Si vous avez à coeur l'implantation d'église, si vous avez à coeur la bretagne, ou même si vous avez juste à coeur de nous soutenir, contactez nous par le biais de l'onglet "contactez l'auteur" dans la colone de droite.

Il n'y a pas de "petits "dons.Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Si vous vous sentez appelé à vous engager à nous soutenir de 10 euros par mois, ne pensez pas que c'est peut etre inutile. Au contraire! Si vous pensez que vous êtes appelés à un soutien plus important, n'hésitez pas non plus.

Merci d'avance.

NB: Ce post a été assez difficile à rédiger car cela n'est pas simple de demander de l'argent . Nous savons néanmoins que cette mission demande du temps car il y a tout à créer et ce faisant, nous ne pouvons pas nous auto financer.Nous voulons tous deux retravailler à mi temps. mais nous avons besoin de vous. A plusieurs nous serons plus forts. sentez vous libres de nous contacter pour en discuter. Ne vous sentez pas obligés ni même coupables si vous ne pouvez pas, Dieu pourvoira et aura disposé les personnes pour nous aider.

Soyez bénis.

Posté par les gabuliens à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2016

Le pas de la foi

Alors voilà, nous sommes les gabuliens: Julien et Gabrièle. Nous fêterons nos 10 ans de mariage cette année.

Nous avons 4 enfants: Samuel né en 2008, Daniel en 2009, Pierre en 2012 et Jeanne en 2014.

Nous habitons le finistère depuis notre mariage en Aout 2006.

Depuis la naissance de Pierre, nous avions décidé que Julien serait en congé parental. Il avait ,en effet, à l'époque, un métier qui l'amenait loin de la maison chaque semaine pour des périodes de plus en plus longues. Il a mis à profit ces 4 années de congé parental pour faire des études de théologie par correspondance avec IBG online.

Gabrièle, pendant ces 4 années, assurait plutot un soutien financier et logistique par son travail d'infirmière de bloc opératoire.

Dans le cadre de ses études, et pour l'obtention de son certificat, Julien a eu à assister à un séminaire et rencontrer le directeur de l'IBG. Nous avons assisté au séminaire Evangile 21 en mai dernier et dans la foulée nous avons rencontré Pierre Klipfel.

Lorsque nous y sommes allé, nous étions l'un comme l'autre remplis de questionnements. Julien doutait de son avenir et de ce qu'il devait faire de ces quatres années de travail. Gabrièle était arrivé à saturation de son travail qui n'avait plus de sens pour elle si ce n'est celui de financer sa famille. Il nous fallait retrouver une direction et un projet commun.

Le séminaire  "la Parole et les actes", sur Marc 8-10, nous a grandement régénéré et a répondu à nos questionnements. De plus, nous avions tous les deux ré entendu l'appel de notre Seigneur à le suivre. Gabrièle était alors motivée à faire une formation IBG sur place mais, en discutant avec d'autres participants, nous avions compris qu'il fallait attendre au moins deux années pour une inscription "famille". L'entretien avec Pierre Klipfel l'a confirmé, la prochaine rentrée famille serait en 2020. Gabrièle ayant décidé de prendre une disponibilité de son travail pour changer d'orientation professionnelle, l'idéal aurait été une rentrée en 2016, et ce même si la decision était un peu juste dans le temps.

Or, c'était sans compter sur les plans parfaits du Seigneur: Pierre Klipfel nous a alors appris qu'à son grand étonnement, aucune famille ne s'était encore inscrite pour la rentrée 2016. Nous sommes donc repartis de suisse avec 2 dossiers d'inscription. Le lendemain de notre retour, nous nous occupions d'inscrire les enfants à l'école (inscriptions acceptées le lendemain, encore un miracle), de commencer les démarches administratives... Depuis, nous allons de miracle en miracle et nous en sommes à la vente de notre maison pour solder tous nos emprunts et financer notre année en Suisse.

Nous avons créé ce blog pour vous tenir informés de nos avancées dans notre projet. Nous sommes conscients que l'appel que nous avons reçu est celui de suivre Christ et non celui d'aller à l'IBG. Néanmoins, nous sommes reconnaissants de cette opportunité miraculeuse que nous avons et du fait que Dieu applanit notre sentier afin que nous reussisions dans nos entreprises, pour Sa seule gloire.

Vous pouvez également suivre nos "aventures "sur Facebook.

Posté par les gabuliens à 21:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]